Les mesures en matière de rémunération

Une revalorisation de la rémunération des chercheuses et chercheurs, ainsi que des ingénieures, ingénieurs, techniciennes et techniciens est mise en œuvre au CNRS suite à l’adoption du protocole d’accord relatif à l’amélioration des rémunérations et des carrières du 12 octobre 2020. Cette revalorisation s’inscrit dans une enveloppe budgétaire pluriannuelle de 644 millions d’euros (92 millions d’euros par an de 2021 à 2027) qui a pour objectif d’assurer la convergence des niveaux de rémunération des chercheurs et enseignants-chercheurs, et des ingénieurs et techniciens, au sein de l’ESR.

 

Mesures de revalorisation de la rémunération des chercheuses et chercheurs du CNRS 

 

Un premier arrêté est paru au Journal officiel le 26 février 2021. A compter du 1er janvier 2021, le montant de la prime de recherche est fixé à 1 620 euros annuels pour les directeurs de recherche et 2 220 euros annuels pour les chargés de recherche.
 
Les modalités de versement de cette prime en 2021 demeurent inchangées. Elle continuera à être versée deux fois par an en juin et en décembre.
 

 

Mesures de revalorisation de la rémunération des ingénieures, ingénieurs, techniciennes et techniciens du CNRS

 

La revalorisation du régime indemnitaire des ingénieures, ingénieurs, techniciennes et techniciens est effective au 1er juillet 2021, avec un effet rétroactif au 1er janvier 2021. Les revalorisations de l’IFSE sont comprises entre 1 150 € par an pour les ATR et 200 € par an pour les AI, sachant que la revalorisation des ATR est entièrement réalisée en 2021 tandis que les montants d’IFSE des autres corps continueront à être revalorisés, année après année, jusqu’en 2027. 
 
 

La revalorisation IFSE en 2021

 
 
CorpsGroupe de fonctionMontant annuel moyen brut
ATRATR G11 150 €
ATRATR G21 150 €
TECHT G1250 €
TECHT G2200 €
TECHT G3450 €
AIAI G1200 €
AIAI G2200 €
IEIE G1350 €
IEIE G2250 €
IEIE G3250 €
IRIR G1250 €
IRIR G2300 €
IRIR G3300 €